Nouvelles
Accueil / Nouvelles / Explosions en Chine: 10,000 voitures détruites

Explosions en Chine: 10,000 voitures détruites

Les déflagrations sont survenues mercredi peu avant minuit dans le «nouveau quartier de Binhai», vaste zone d’usines et d’entrepôts faisant la fierté de Tianjin, l’un des principaux ports chinois, à 140 km de Pékin.

Une boule de feu géante et des colonnes de flammes se sont élevées dans les airs, propulsant des nuages de poussière et de débris à des dizaines de mètres.

Sur des images spectaculaires, on voyait des barrières de feu enveloppant les bâtiments, des rangées de voitures calcinées et d’imposants conteneurs éparpillés tels des briques de jeux d’enfants.

Des bris de verre jonchaient les rues jusqu’à trois kilomètres autour du site du désastre, a constaté un journaliste de l’AFP.

Les déflagrations sont parties d’un entrepôt de la zone portuaire, où étaient stockés des conteneurs de produits «dangereux» dont des produits chimiques, selon des médias d’État.

La puissance de la deuxième explosion a équivalu à la détonation de 21 tonnes de TNT, a indiqué le Centre chinois des réseaux de surveillance des séismes.

«J’ai pensé que c’était un tremblement de terre. Le ciel était rouge, j’étais terrifié», a raconté à l’AFP Zhang Zhaobo, un riverain.

«La boule de feu était énorme, peut-être haute de 100 mètres», décrivait de son côté Huang Shiting, un jeune homme de 27 ans vivant dans un immeuble à proximité.

Voitures calcinées

En périphérie de cette métropole de 15 millions d’habitants, la zone de Binhai abrite des myriades d’usines, de raffineries et d’entreprises de pointe, mais ses infrastructures portuaires en font également une plateforme logistique cruciale.

Environ 10 000 voitures neuves récemment importées ont été détruites par le feu, dont près de 2750 de l’Allemand Volkswagen, selon le journal Qilu Wanbao. Le constructeur français Renault, contacté par l’AFP, a fait état de 1500 de ses véhicules détruits.

La cause des explosions restait inconnue, mais les responsables de la firme propriétaire de l’entrepôt Rui Hai International Logistics ont été arrêtés par la police, selon la presse chinoise.

Source: lapresse.ca

Un commentaire

  1. Jean-michel Martin

    Ya pas trop de Honda en Chine messemble

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Yes No